Articles

Roubaix: du sport et des adultes relais pour retisser du lien avec les jeunes

Roubaix: du sport et des adultes relais pour retisser du lien avec les jeunes

Cet été, des actions sont mises en œuvre pour renouer le contact avec une jeunesse, restée en marge à cause du confinement.

Venir faire du sport, se plier à des horaires et à des règles, c’est une façon de remettre des jeunes dans le bon chemin.

« Offrir une opportunité aux jeunes de rattraper le temps perdu, renouer des contacts qui ont pu être distendus avec l’éducation, le sport, le lien social  » En quelques mots, le préfet de région et du Nord, Michel Lalande, résume l’esprit qui anime les opérations, organisées dans le cadre du dispositif national Quartiers d’été. L’enjeu étant d’avoir « un été utile », la crise sanitaire et le confinement ayant à ses yeux un impact fort dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, mais aussi d’œuvrer pour la tranquillité publique.

Voilà pour la théorie. Mais comment aller chercher ces jeunes en perte de lien ? Villes, métropoles, département, tous ont prévu voire renforcé les moyens pour apporter évasion ou éducation à ceux qui ont pu souffrir ces derniers mois. Parmi les actions, il y a celle de Pass’Sport pour l’emploidéclinée à Roubaix, Tourcoing, Lille et Hem.

Des relais entre le service public et la population

Durant les deux mois, l’association permettra à des groupes de jeunes (une vingtaine par ville, orientés par des structures comme les centres sociaux ou les associations de prévention) de pratiquer des activités sportives. Si l’association poursuit d’ordinaire un objectif de formation, elle se concentre cette fois-ci sur le sport « pour faire ressortir les qualités que ces jeunes ne soupçonnent pas ».

Autre enjeu à destination de la jeunesse, avoir « des relais entre le service public et la population ». Ce « besoin de médiateurs, qui permettent de tisser du lien avec une société exclue », l’État le comble en aidant des structures à recruter des adultes relais. Ce mercredi, cinq contrats – sur les 93 opportunités offertes par l’État cette année – ont été signés avec l’association AEP. Parmi eux, trois seront recrutés pour un contrat de trois ans à Roubaix.

Parmi les cinq contrats d’adultes relais signés par l’AEP avec le préfet, trois sont destinés au secteur roubaisien.

 

Article : https://www.lavoixdunord.fr/838008/article/2020-07-10/roubaix-du-sport-et-des-adultes-relais-pour-retisser-du-lien-avec-les-jeunes

Quartiers d’été 2020 !

Révèle tes compétences grâce au sport ! Dans le cadre de l’opération « Quartiers d’été 2020 », Pass’Sport Pour l’Emploi s’installe dans 29 territoires en France!

Au programme

 

Des séances de sport accessibles à tous, coachées par des sportifs de haut niveau, des rencontres avec des professionnels et des perspectives de formation et d’emploi pour les jeunes, en septembre

L’image contient peut-être : texte

 

Objectifs

Travailler sur le dépassement de soi, l’engagement, la motivation et le savoir-être pour construire l’avenir.

99% de réussite au CQP Animateur de Loisir Sportif (AGEE) !

 

INCLUSION SOCIALE PAR LE SPORT : Pass’Sport pour l’Emploi poursuit son action – Nos Animateurs Sportifs

 

L’association Pass’Sport pour l’Emploi vous présente la première promotion du CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) Animateur de Loisir Sportif AGEE avec une mention Fitness. Ils ont  tous obtenu leur diplôme et rejoindront leur employeur dans quelques semaines ! Une formation intense en 3 mois (6 mois habituellement) Une réalisation possible grâce à l’expertise de 3 organismes de formation. Pass’Sport pour l’Emploi honore ses promesses : chaque stagiaire accède à l’emploi après avoir suivi le module « Sport & Performance » . Courte, gratuite et accessible à tous, cette formation est un tremplin! 

Merci à la Fédération Sports pour Tous de nous avoir suivi dans ce projet et un grand merci à Fitness Academy notre binôme sur cette formation!


La nouvelle promotion Pass’Sport pour l’Emploi

La rentrée de la toute nouvelle promotion de futur agent de prévention et sécurité « Sport&Performance » s’est faite le 17 décembre 2018. Durant 12 semaines tous les stagiaires vont devoir apprendre le métier et suivre également le module sportif, très sportif!

Notre module Sport&Performance a été créé pour améliorer la condition physique, pour apporter les bases nutritionnelles, pour comprendre le mécanisme de la physiologie humaine (sensibilisation), pour apprendre les techniques psycho-corporelles gestion du stress, travailler sur son « savoir-être », son image et connaitre les codes d’entreprise, détecter et appréhender les relations interpersonnelles à risque.  Les entreprises se sont engagées à nos cotés pour garantir l’emploi au bout de la formation et après obtention du Certificat de Qualification Professionnel. Un grand merci !

Nous remercions chaleureusement notre mécène @fondation d’entreprise FDJ

 

Immersion des stagiaires au CNSD

Les Stagiaires Pass’Sport pour l’Emploi en immersion au CNSD (Centre National du Sport de la Défense)

Ramper sous corde

Les 11 stagiaires de la promotion 2 se sont mis dans la peau de jeunes militaires au CNSD à Fontainebleau. Ils ont vécu deux jours sous les ordres du Sergent M et se sont entrainés sur différentes activités du complexe sportif du centre Sport et Défense : Initiation au T.i.o.r (Technique d’Intervention Opérationnelle Rapprochée), parcours militaire aquatique, Technique d’Optimisation de la Performance (T.O.P), Course d’Orientation en intérieur et extérieur, tir au laser, et enfin sur le célèbre Parcours d’Obstacle communément appelé Parcours du Combattant. Logés dans un bivouac et nourris aux rations de combats, ils se sont essayés dans l’expérience de vie d’un soldat dans un cadre où ont évolué les plus grands sportifs de haut niveau militaires, tels que Martin Fourcade, Florent Manaudou, et bien d’autres…

Cohésion et esprit d’équipe sont les mots d’ordre fondamentaux incarnés par le militaire ainsi que ceux véhiculés par les fondateurs de Pass’Sport pour l’Emploi.

« Nous avons tous un certain esprit d’équipe en nous, mais dès lors que l’on nous met en difficulté, cet esprit d’équipe est plus ou moins conservé », affirme la directrice de Pass’Sport pour l’Emploi.

Les encadrants de cette immersion avaient pour première mission de transmettre ces valeurs militaires aux stagiaires et plus particulièrement, d’en faire une priorité dans ce qu’ils accomplissent. « Dans ce stage nous allons vous pousser à bout, nous voulons tester vos limites et vous apprendre que l’on peut arriver à tout faire tant que l’on reste ensemble », explique le Colonel commandant de l’EIS lors de son introduction du stage.

Cet exercice fait partie d’un module de formation pensé pour améliorer  l’aptitude du groupe à travailler en équipe, chose qu’ils auront à faire constamment dans leur futur métier.

 « Il est facile d’avoir une équipe soudée quand tout va bien. C’est dans la difficulté que l’on peut mesurer la cohésion de groupe et l’améliorer », soutient l’un des stagiaires. Les mises en situations ont confirmé et renforcé cette cohésion d’équipe qu’ils avaient construite en tant que groupe de formation. Ils ont été mis à rude épreuve, soumis à la fatigue physique par l’enchaînement des ateliers sportifs, mais aussi à une fatigue mentale due à la réflexion, le manque de sommeil, à l’attention et la vigilance requise tout au long du séjour. Le but étant d’atteindre ce seuil où la maîtrise de soi et de son sang-froid est compromise.

« Nous avons vu qu’avec la fatigue physique et mentale, les caractères de chacun ressortent, les tensions apparaissent et c’est précisément là qu’il ne faut rien lâcher », affirme une des stagiaires à sa sortie du parcours.

Ce conditionnement volontaire est continuellement recherché chez les militaires pour tester leurs limites et surtout l’union du groupe. Car « Lorsqu’un soldat est au plus haut, il y en a toujours un qui est au plus bas. C’est à celui qui est le plus à l’aise d’aider le plus en difficulté, car si ce n’est pas vous aujourd’hui, vous le serez un autre jour », explique le Sergent M.

 

Le métier de la sécurité est un travail d’équipe où les employés peuvent être soumis à des situations critiques, au cours desquels la fatigue physique est présente et l’endurance mentale devient nécessaire. Un agent de sécurité doit être capable de rester vigilant et venir en aide à ses collaborateurs malgré la fatigue qu’il peut ressentir. Il doit aussi être capable de penser « équipe » avant de penser « individuel ». Avant de commencer le parcours militaire à la piscine olympique, l’encadrant sportif les a prévenus : « Il n’y a pas de maillon faible dans une équipe, on a tous à prendre de l’autre. Ensemble vous pouvez tout faire, tout seul vous n’y arriverez pas ». C’est principalement sur cela que les jeunes ont travaillé pendant ces deux jours, tout en améliorant leur condition physique.

Une expérience qu’ils sont tous « fiers » et « honorés » d’avoir vécu. C’est pour certains une « chance unique » qu’ils n’auraient pas pu avoir dans un autre cadre que celui de cette formation et pour d’autres, il s’agit d’une ouverture à un nouveau projet de vie potentiel.

 

Nous conclurons avec une citation incarnée par cette immersion au CNSD et que les stagiaires aiment se répéter entre eux : « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

Ella Fessi

 

Évènements

Aucune page ne correspond à votre recherche

Désolé, aucun article ne correspond à votre recherche